Réunions publiques et débats : éducation, logement

27 mar. 2012 - Actualités

Deux réunions publiques pour débattre des thèmes cruciaux de l’éducation et du logement. Nous vous attendons nombreux !

 

- Sur le thème du LOGEMENT
le 5 avril 2012 à 20h30
Salle Louis Lumière – Place des Prieurs, à Dammartin-en-Goële

Sur le thème de L’EDUCATION, avec Yannick Trigance.
le 10 avril 2012 à 20h
Centre de loisirs Berny – 61, rue de Ruzé, à Villeparisis

Les affiches :

 

Le témoignage de soutien de Vincent Peillon

27 mar. 2012 - A la Une, Actualités

Vincent Peillon
Ministre de l’éducation nationale

> Voir la lettre de soutien de Vincent Peillon

Sophie Cerqueira représente une nouvelle génération d’élue qui porte les valeurs de justice et d’ouverture. Sa conception pragmatique de l’action politique en fera une députée efficace au service de tous.

Proche du terrain, elle connait les problèmes de la jeunesse, et en qualité de Maire adjointe à la Jeunesse et la Citoyenneté de Noisiel, elle a très vite fait ses preuves.
Elle fait partie, à gauche, de cette relève dont le pays a besoin.

En toute amitié,
Vincent Peillon

Journée de mobilisation « Faites le Changement »

18 mar. 2012 - A la Une, Actualités

« Je veux que ma campagne soit celle de tous les Français : que tout le monde puisse devenir acteur du changement », François Hollande au Bourget, le 22 janvier 2012.

Partout en France, des millers de volontaires de la campagne de François Hollande sont allés à la rencontre des Français pour leur proposer de venir participer à la campagne ce samedi 17 mars.

A l’occasion de cette grande journée de mobilisation « Faites le Changement », nous nous sommes installés à Claye Souilly, à Dammartin-en- Goele, à Lagny sur Marne et à Villeparisis. Retour en images sur une journée de diffusion de tracts, de réponses aux questions des citoyens.

   

 

 

Orchestre National d’Ile-de-France « I have a dream »

18 mar. 2012 - Actualités

Avec Abd Al Malik

Un texte mythique de Martin Luther King lu par Abd Al Malik sur une musique de Joseph Schwantner jouée avec brio par les musiciens de l’Orchestre National d’Ile-de-France. Un moment d’enchantement tant au niveau que la qualité musicale que par la puissance du texte. En 1963, Martin Luther King allait marquer à jamais l’histoire :

« Je fais un rêve. C est un rêve d’égalité des chances, et de propriété largement distribués; un rêve d’une terre où les hommes ne prélèveront pas sur les besoins des masses pour nourrir les privilèges de quelques uns; un rêve d’une terre où les hommes ne prétendront pas que la couleur de la peau détermine le caractère d’un homme; un rêve d’un lieu où tous nos talents, toutes nos ressources ne sont pas seulement à nous mais sont des instruments au service du reste de l’humanité; le rêve d’un pays où chacun respectera la dignité et la valeur de tous les êtres humains et où les hommes oseront vivre ensemble en frères. Quand ce rêve se réalisera, nous émergerons de la nuit sinistre et désolée de l’inhumanité des hommes vers l’aurore vive et lumineuse de la liberté et de la justice. »

Ce spectacle aurait pu être un magnifique moment si seulement l’État n’avait pas décidé de supprimer les financements de cet orchestre dont l’excellence est reconnue par tous, alors faites comme moi : Signez l’appel pour sauver cet orchestre et permettre à la Grande Musique de parcourir les banlieues.

L’Orchestre National d’Île de France est en danger !

Créé en 1974 à l’initiative de Marcel Landowski, alors directeur de la Musique d’André Malraux, l’Orchestre National d’Île de France est composé actuellement de 117 salariés dont 95 musiciens. Lire la suite →

La campagne au jour le jour

18 mar. 2012 - Actualités

A la rencontre de nos concitoyens des quartiers dits populaire

Il est 9h ce samedi matin au café de la gare, les participants à ce 1er porte à porte sur Villeparisis arrivent pour le briefing. Je lis sur le visage de certains une certaine appréhension vite dissipée par une envie d’aller au devant de nos concitoyens pour défendre les valeurs de « justice et humanisme » portés haut par notre candidat François Hollande.

Expliquer les engagements forts de cette campagne : Justice fiscale et sociale, permettre l’égalité dans l’accès aux soins partout et pour tous, renforcer la justice au travail, Agir sur le pouvoir d’achat avec par exemple la revalorisation de 25% allocation de rentrée scolaire

Les 1eres questions fusent dont celle-ci : « Avec la gauche on n’est pas certain d’avoir tout ce qu’on veut mais avec la droite on est sur d’obtenir tout ce qu’on ne veut pas » illustration avec les différentes taxes qui se sont accumulées : déremboursement de médicament, suppression de plusieurs lits dans les hôpitaux voire fermeture pure et simple d’hôpitaux, TVA sociale … Lire la suite →

Distribution militante à Othis

11 mar. 2012 - Actualités

Ce matin nous étions une dizaine à Othis, dans différents points de la ville.
Un accueil chaleureux, des questions et surtout un véritable besoin de changement.

« Je suis venu ici, devant vous, pour vous livrer ma conception de la présidence » (Dijon, le 3 mars 2012)

6 mar. 2012 - Actualités

Les principaux extraits et engagements du discours de François Hollande

 

Le conseil de François Mitterrand : Je n’oublierai jamais le conseil qu’avait donné François Mitterrand à la fin de son second septennat, c’était au Congrès des maires de France en novembre 1994. Il leur avait dit cette chose simple que j’ai gardée en mémoire : « pour être président de la République, il faut aimer la France ». Et il ajoutait : « pour être aimé, mieux vaut être aimable ». La leçon vaut bien au-delà d’ici, et elle doit être entendue partout. C’est parce que j’aime la France que je me suis porté candidat à la présidence de la République. Parce que je refuse de la voire affaiblie, abaissée, amoindrie, abîmée.

Une campagne présidentielle n’est pas un pugilat. C’est un moment de vérité. Deux conceptions de la société, deux philosophies politiques, deux visions de l’avenir, deux manières de présider la France se font face. C’est une confrontation. Elle peut être belle, si elle n’est pas dégradée. C’est un combat qui n’est pas un pugilat, qui ne doit pas être une façon de dénigrer l’autre, mais une façon de nous rehausser nous-mêmes. (…) Je n’ai pas été insensible à tous les « compliments » qui m’ont été faits par le camp d’en face ou à certaines promotions verbales qui parfois peuvent être des provocations. Mais je veille chaque jour à ne pas me laisser entraîner par la polémique, par la surenchère, par l’inflation du verbe. Les mots, qui ont toujours un sens, doivent être maîtrisés ! Les expressions qui parfois peuvent échapper à la pensée de leur auteur – c’est possible ! – doivent être retenues. Et les propositions doivent être faites pour convaincre et pas simplement pour vaincre l’adversaire du moment. Quant aux personnes, n’oublions pas, quels que soient nos sentiments, que l’un des candidats sera le prochain président. Bref, soyons à la hauteur de ce qu’attendent les Français, de ce qu’ils vivent, des enjeux du pays, de l’Europe qui nous attend, du monde qui nous regarde. Lire la suite →

Triste anniversaire pour la loi instituant le droit au logement opposable

6 mar. 2012 - Actualités

le 5 Mars 2012 par Thierry Repentin

Le logement est cher, de jeunes adultes retournent vivre chez leurs parents faute de pouvoir en assumer la charge, des familles vivent dans des logements humides et mal isolés, des enfants souffrent de saturnisme, des hommes et des femmes vivent dans la rue, dans des foyers, dans leur voiture, dans des caravanes, d’autres attendent des années avant de pouvoir accéder au logement social faute de HLM en nombre suffisant, des personnes âgées cessent de se chauffer l’hiver parce qu’elles ne parviennent plus à payer les factures… Tel est le visage du logement – du mal logement à dire vrai – en 2012.

Cinq ans se sont écoulés depuis l’adoption de la loi instituant le droit au logement opposable (DALO). Annonce surprise d’un Président de la République sur le départ, un soir de réveillon, la loi DALO promulguée dans les derniers mois du quinquennat Chirac traîne encore, cinq ans après, son inefficacité et son impréparation. Là où une concertation avec les collectivités territoriales aurait permis de les associer à la responsabilité, l’Etat s’est voulu autoritaire et se révèle impuissant. Les communes qui ne respectent pas le seuil minimum de logements sociaux ne contribuent pas non plus au relogement des demandeurs de logements reconnus prioritaires au titre du droit au logement opposable. Quant à l’Etat, il a déjà été condamné pour ne pas avoir fourni de logements comme la loi l’y oblige… dans le département du Président de la République sortant : les Hauts-de-Seine ! Hélas, en cas de condamnation, c’est à un fonds que l’Etat paie des pénalités financières et non à la famille lésée ! Sa situation ne s’en voit donc pas améliorée.

La priorité de François HOLLANDE est de lutter contre le logement cher pour permettre à chacun de bien se loger, sans se ruiner. Encadrement des loyers, mise à disposition gratuite de terrains de l’Etat pour y réaliser des logements sociaux, renforcement de l’article 55 de la loi Solidarité et renouvellement urbains de sorte qu’à terme un logement sur quatre soit un logement social… autant d’engagements qui permettront de tenir enfin les promesses du droit au logement opposable.

Badinter: « Des millions de français sont isolés et stigmatisés ! »

6 mar. 2012 - Actualités

Journée de la femme : représentation théâtrale sur Louise Michel

6 mar. 2012 - Actualités

Dans le cadre de la journée de la Femme, Emeric Bréhier et Brigitte Eude nous invitent à une représentation théâtrale mettant en scène Louise Michel, figure emblématique de l’engagement politique au féminin au 19° siècle.

Cette soirée se déroule à Villeparisis à la MPT Jacques Marguin, 3 chemin de la Couronne le lundi 12 mars à 20h30.
Venez nombreux !

Plus de détails sur le spectacle, l’équipe, et les échos dans la presse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François Hollande s’engage pour l’Economie Sociale et Solidaire (ESS)

6 mar. 2012 - Actualités

François Hollande participait ce matin à un petit déjeuner avec des dirigeants de l’Economie Sociale et Solidaire, avant de prononcer un discours lors du forum organisé par le CEGES (Conseil des Entreprises Employeurs et Groupements de l’Economie Sociale) à l’Assemblée nationale. Ce fut pour lui l’occasion de rappeler l’importance qu’il accorde à un secteur en pleine expansion, à la fois promoteur d’un système de valeur plus humaniste et pleinement inséré dans l’économie réelle. François Hollande a souhaité faire de l’ESS – qui représente déjà 10,2% de l’emploi en France – le levier des transformations de l’économie qu’il a appelé de ses vœux depuis sa déclaration de candidature, notamment au Bourget, soulignant aussi son rôle dans l’accès à la santé, au logement, à la culture, au sport, etc.

François Hollande a présenté lors de son intervention les 10 mesures qu’il propose pour soutenir le développement de l’Economie Sociale et Solidaire :

1. Faire voter une loi de programmation de l’Economie Sociale et Solidaire pour accompagner de manière durable le développement de l’ESS en réelle concertation avec les acteurs du secteur.

2. Réserver une part de l’accès aux marchés publics locaux aux entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire.

3. Rétablir une partie des financements associatifs supprimés sans concertation et établir avec les associations une véritable contractualisation en consolidant les financements (pluriannuels), en respectant leur capacité d’initiative. Lire la suite →