Meeting de soutien à François Hollande, avec Jean-Marc Ayrault

27 avr. 2012 - Actualités

Pour la dernière ligne droite de la campagne présidentielle en Seine et Marne

Accueillis par Marie-Line Pichery, le nouveau Maire de Savigny Le Temple, nous avons eu la chance d’assister à un meeting de tres grande qualité dans une ambiance survoltée.  Tout d’abord : Christiane Taubira, Député de Guyane et ancienne candidate à l’élection présidentielle, qui à insisté sur la force de notre candidat, et sur le secret de Francois Hollande :  » J’aime les gens, quand d’autres sont fascinés par l’argent ». Elle a également désigné François Hollande comme l’héritier de François Mitterrand. « François Hollande, comme François Mitterrand a construit un parcours avec des convictions profondes, du courage et de la ténacité ».

Puis, Emeric Bréhier, Premier fédéral du Parti Socialiste en Seine-et-Marne et candidat aux législatives sur la 10e circonscription, a comme à son habitude harangué la foule, par de grandes envolées lyriques au son des « François Président ».

Par la suite, Olivier Faure, candidat aux législatives sur la 11e circonscription de Seine-et-Marne a rappelé les trois fondamentaux de la campagne : égalité, justice et République.

Enfin, Jean-Marc Ayrault, s’est appliqué à présenter quelques traits des 60 propositions de François Hollande. Le Député-maire de Nantes a insisté sur le fait de supprimer les cadeaux fiscaux et les multiples niches fiscales accordées depuis une décennie aux ménages les plus aisés et aux plus grosses entreprises, de mettre fin à la règle aveugle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, d’encadrer le montant des loyers…

Ce meeting de soutien à François Hollande, fut terminé par une belle Marseillaise, reprise par 700 voix, qui fait de cette soirée tant attendue, une réussite.

 

Distribution en gare de Villeparisis avec Jean-Paul Huchon

27 avr. 2012 - Actualités

Jeudi 26 avril, Jean Paul HUCHON, Président du Conseil Régional et su Syndicat des Transports d’Ile de France et Vincent EBLE, Sénateur et Président du Conseil Général de Seine et Marne sont venus à Villeparisis dans le cadre de la campagne de François HOLLANDE.

Ils ont, avec Jose HENNEQUIN, Maire de Villeparisis, et une trentaine de militants de la 7ème circonscription, rencontré les habitants. L’accueil à été chaleureux, beaucoup étaient heureux de rencontrer Jean Paul HUCHON, qui a pu répondre aux différentes questions des usagers du RER E.

Les transports sont une des priorités du programme de François Hollande, il propose :

– D’engager une nouvelle étape de la décentralisation dans le domaine des transports

– De permettre aux collectivités territoriales d’agir plus efficacement sur la mobilité des citoyens : les autorités responsables de transport deviendront des Autorités Organisatrices de Mobilité Durable (AOMD) et disposeront de nouveaux outils pour organiser l’intégralité de la mobilité (dont le droit à l’expérimentation).

– De coordonner la politique de transports et la politique d’urbanisme : les Régions piloteront des schémas régionaux de transport et de mobilité en lien avec l’ensemble des collectivités locales.

– De renforcer le rôle des régions : rôle de coordination des autorités organisatrices par la mutualisation de l’information, la coordination de l’offre de services, l’élaboration de stratégies globales et cohérentes en matière tarifaire notamment.

– De moderniser la gouvernance des transports en Ile-de-France.

– C’est une politique vertueuse en matière d’investissement public, les emplois créés étant souvent non-délocalisables (y compris le matériel roulant, le plus souvent fabriqué en France).

« Je relancerai la politique des transports pour lutter contre la fracture territoriale qui exclut une partie des habitants de l’accès aux emplois et aux services publics. Ma priorité sera d’apporter, tant en Ile-de-France que dans les autres régions, une réponse à la qualité de service des trains du quotidien et à la desserte des territoires enclavés, ainsi qu’au développement des plateformes multimodales. »

 

C’est maintenant

18 avr. 2012 - Actualités

François Hollande au meeting de Vincennes

Voilà des mois que nous attendions ce moment. Il arrive. Dimanche, le peuple français aura la parole, et rien, ni les commentaires, ni les pronostics, ni les emballements, ne sera plus puissant que cette parole populaire. A une condition : c’est que chacun la prenne, sans laisser passer l’occasion. L’histoire est en train de s’écrire : prenons-y, tous, notre part.

Dimanche 22 avril, il faut voter. La façon la plus sûre de laisser échapper la victoire, ce serait de la considérer comme tellement acquise que l’on ne se donnerait même plus la peine d’y apporter sa contribution. N’oublions pas les leçons du passé. Nous connaissons le prix de la désinvolture à l’égard du suffrage universel. Nous savons ce que la légèreté peut avoir de destructeur et d’irréversible.

Il faut voter contre l’arrogance, contre la violence, contre la division, pour l’unité. A la brutalité du pouvoir sortant, qui dresse les Français les uns contre les autres et qui s’acharne à désigner des boucs émissaires, François Hollande oppose depuis des mois l’esprit de rassemblement. C’est pourquoi l’on peut dire que voter Hollande, c’est voter pour la France, c’est faire le choix de la nation réconciliée, c’est se prononcer contre les antagonismes délétères, pour la cohésion nationale.

Il faut voter contre le déclin, pour le changement. Il n’y a pas de fatalité au déclassement. Il y a cinq ans, la France était une puissance comparable à l’Allemagne. En 2007, le taux de chômage était le même dans les deux pays : aujourd’hui il est deux fois plus élevé en France. Il y a cinq ans, notre commerce extérieur était excédentaire : il est aujourd’hui déficitaire de 70 milliards d’euros. Entre 2007 et 2012, la dette publique de la France s’est accrue de 600 milliards d’euros. Jusqu’où allons-nous descendre ainsi ? Cela suffit. Nous sommes un grand peuple, qui doit retrouver le sens du progrès, le goût de l’avenir, la confiance dans ses propres chances.

Il faut voter pour la justice contre l’iniquité. Depuis trop longtemps, dans notre pays, les plus riches s’enrichissent et les plus pauvres s’appauvrissent. Les classes moyennes sont toujours davantage menacées par la précarité. Nous ne sommes pas condamnés à subir l’injustice. Le projet de François Hollande offre les moyens de la corriger. Il propose une réforme fiscale profonde, qui fasse reposer l’effort d’abord sur les plus fortunés. Il annonce des mesures qui feront entrer l’idée de justice dans la réalité concrète et quotidienne de la vie telle qu’elle est, pour l’emploi, le logement, la santé, et d’abord l’école.

Cette France là, redressée, restaurée, apaisée, nous devons lui donner toutes ses chances, dès le dimanche 22 avril. Les quinze jours de l’entre deux tours seront un affrontement difficile, dont l’issue n’est pas connue. Le candidat du changement, le seul qui puisse faire gagner la gauche, sera d’autant plus fort dans ce face à face qu’une dynamique l’aura porté, dès le premier tour, vers la victoire. Chacun a une responsabilité personnelle dans ce choix décisif.

À dimanche.

Meeting de François Hollande à Vincennes

15 avr. 2012 - Actualités

Nous y sommes. Voici qu’arrive, enfin, le moment de décider. Un grand peuple est appelé à choisir, souverainement, son destin.
C’est toujours quelque chose de solennel, de grave, quand la démocratie se donne rendez-vous à elle-même. A cette croisée des chemins, nous nous sommes retrouvé, dimanche après-midi, à une semaine du premier tour, à Paris, autour de François Hollande.


Discours de François Hollande au grand… par francoishollande

Nous avons exprimé une immense attente pour notre nation qui a besoin de prendre une autre voie.

La France a besoin de progrès. A force de ne plus avancer, elle s’est installée sur la pente du déclin. Il y a cinq ans, elle était une puissance comparable à l’Allemagne. Aujourd’hui, elle est reléguée en deuxième division. Où en sera-t-elle dans cinq ans si cela continue ? Nous devons croire à nouveau au progrès, c’est-à-dire au mouvement, c’est-à-dire à la possibilité pour demain d’être meilleur qu’aujourd’hui.

La France a besoin d’unité. Le pouvoir sortant exacerbe les tensions au lieu de les apaiser. Il exploite les peurs au lieu d’y répondre. Dimanche nous viendrons défendre, d’une même voix, l’idée si abîmée de bien commun, c’est-à-dire, en un mot, la République. Lire la suite →

Compte-rendu de notre réunion débat sur le thème du logement

13 avr. 2012 - Actualités

Le 05 avril 2012, Jacques OUDOT, administrateur d’Emmaüs et de la Fondation Abbé Pierre, a animé à Dammartin-en-Goële, une réunion sur le thème du Logement. C’est devant plus d’une trentaine de personnes qu’il a fait un état des lieux sans concession de la situation du logement en France. François Hollande a fait du logement un thème essentiel de sa campagne en faisant des propositions concrètes.

La crise du logement touche un nombre croissant de Français. Les dépenses de logement s’alourdissent pour un grand nombre de Français et deviennent insupportables pour beaucoup. L’effort pour se loger consacré par un ménage peut atteindre 50% des revenus dans le parc privé. L’accès à un logement décent et abordable devient de plus en plus difficile : jeunes, étudiants, familles qui s’agrandissent ou divorcent, foyers aux revenus modestes, personnes âgées sans compter les plus démunis. Désormais même les classes moyennes sont concernées.
Les politiques d’accès au patrimoine via la propriété immobilière n’ont fait qu’accentuer les inégalités, une véritable fracture générationnelle est en train de se dessiner avec un nombre important de jeunes ménages qui renoncent à acquérir leur logement. Lire la suite →

Compte-rendu de notre réunion débat sur le thème de l’éducation

12 avr. 2012 - Actualités

Mardi 10 avril 2012, Yannick TRIGANCE responsable du pôle éducation nationale au sein de l’équipe de François Hollande a exposé avec brio, enthousiasme et force le programme de François Hollande.

Devant près de 60 personnes, Yannick Trigance a fait un état des lieux très précis de la situation en insistant sur l’ensemble des mesures prises depuis pas plus de dix ans par des gouvernements qui ont détruit avec minutie l’École de la République et des propositions concrètes de notre candidat parce qu’avec la gauche, l’éducation redeviendra une grande cause nationale.

 

1. Nous concentrerons les moyens sur la petite enfance et sur l’école primaire pour lutter contre les inégalités

La droite a fait de la maternelle une variable d’ajustement budgétaire : la proportion d’enfants de 2 ans scolarisés a été divisée par 2 en 10 ans, et des enfants de trois ans se retrouvent sur liste d’attente.
Pour réduire les inégalités qui se creusent dès le plus jeune âge, nous favoriserons les conditions d’accueil des tout-petits, notamment par un plan de création de places en crèches, la scolarisation dès deux ans pour les parents qui le souhaitent et l’accueil obligatoire dès trois ans.
Avec 5 enseignants pour 100 élèves, la France a le taux d’encadrement le plus faible des pays de l’OCDE dans l’enseignement primaire. Alors que le nombre d’élèves augmente et que plus de 20% des élèves ne maîtrisent pas les compétences de base en français et mathématiques, la droite supprime cette année 9000 postes dans le primaire.
Nous donnerons les moyens à l’école primaire de garantir à tous les élèves l’acquisition d’un socle commun de savoirs et de compétences (lire, écrire, compter, cliquer) ainsi que l’appropriation des codes et des règles de la vie en société reposant sur les grandes valeurs de notre République.
Nous renforcerons l’encadrement et mettrons davantage d’enseignants que de classes partout où cela est nécessaire pour lutter contre l’échec.
Nous engagerons la personnalisation des réponses éducatives avec des pédagogies différenciées et une refonte des rythmes scolaires pour alléger les journées de travail (aujourd’hui les plus lourdes d’Europe) et mieux les répartir dans l’année.

Lire la suite →

Le clip officiel de campagne de François Hollande

12 avr. 2012 - Actualités


Clip officiel de campagne de François Hollande par francoishollande

Retrouvez l’ensemble des vidéos sur Hollande Replay, le portail vidéo de la campagne de François Hollande.
http://francoishollande.fr/Video

Notre campagne à l’honneur dans La Marne !

12 avr. 2012 - Médias

Article paru dans le quotidien La Marne, le mercredi 11 avril :

Reportage sur les marcheurs d’ArcelorMittal sur Canal Coquelicot

8 avr. 2012 - Médias

Canal Coquelicot, chaîne de tv locale, filme notre rencontre avec les syndicalistes d’ArceloMittal. L’interview démarre autour de 1min.

Rencontre avec les syndicalistes d’ArcelorMittal à Villeparisis : Photos, vidéo et soutien

7 avr. 2012 - Actualités

Mercredi 5 avril : C’est avec fierté que j’ai accueilli, aux côté de José Hennequin et des élus de Villeparisis, les marcheurs de Florange pour une des dernières étapes avant l’arrivée sous la Tour Eiffel.

 

Visionnez le reportage fait par la chaîne de TV locale Canal Coquelicot, autour d’1 minute :


 

Nicolas Sarkozy revient au temps des Maîtres des Forges !

Le candidat sortant prend les syndicats comme bouc émissaire de ses propres échecs face à Mittal.
À Gandrange, il avait promis que l’Etat investirait avec ou sans Mittal et que l’aciérie ne fermerait pas. Elle a fermé.

Plus de 250 salariés ont été reclassés à Florange. Aujourd’hui, les hauts fourneaux de Florange sont à l’arrêt. Les 17 millions d’euros qu’il prétend avoir obtenu de Mittal ne concernent pas les hauts fourneaux. Enfin, le candidat sortant veut faire oublier un peu vite ses promesses sur le projet européen ULCOS : il devait en parler au Président de la Commission la semaine passée. Or à son retour de Bruxelles, les salariés d’Arcelor ont attendu en vain des nouvelles d’Ulcos. Visiblement le candidat sortant avait une fois de plus oublié ses promesses. Lire la suite →

François Hollande: « Ce que je ferai la première année de mon mandat »

4 avr. 2012 - Actualités

Le 26 janvier dernier, François Hollande présentait son projet pour la France. Aujourd’hui, il partage avec vous les mesures qu’il fera adopter dès la première année du prochain quinquennat.

Découvrez la feuille de route qui nous permettra de redresser notre pays.

 

Vu sur Le Parisien, le blog en campagne !

4 avr. 2012 - Médias

Bienvenue aux syndicalistes d’Arcelor Mittal

3 avr. 2012 - Actualités

Les élus socialistes de Seine-et-Marne souhaitent la bienvenue aux syndicalistes d’Arcelor Mittal qui font étape à la Ferté-sous-Jouarre, Trilport et Villeparisis.

Ils saluent leur marche vers Paris et leur combat pour l’emploi mené avec détermination et courage, et souhaitent que leur parole soit enfin entendue par les décideurs et leur mobilisation respectée.
Les élus socialistes, mobilisés au quotidien pour le maintien et la création d’emplois industriels en Seine-et-Marne affirment leur soutien « à la marche du fer » et leur solidarité avec les salariés d’Arcelor Mittal.

C’est pour cela que je serai sur la place François Mitterrand, jeudi à 10h30, pour les accueillir en compagnie du Maire et des élus de Villeparisis.

Un week-end placé sous le signe de la mobilisation

1 avr. 2012 - Actualités

Entre tractage à Othis et à Villeparisis, rencontre des associations et des citoyens pendant le carnaval de Villeparisis et enfin grande opération de collage sur la circonscription, ce week-end a permis d’être une nouvelle fois à la rencontre de citoyens inquiets pour leurs avenirs et ceux de leurs enfants.
Le chômage, la baisse du pouvoir d’achat, l’école, la santé sont les sujets les plus souvent abordés. Oui les français sont conscients d’avoir été trahis pendant ces cinq dernières années, ils souhaitent le CHANGEMENT.

 
Avec François Hollande 2012 marquera le changement à trois titres, que j’exprimerai en trois mots : justice, dignité, liberté.

Justice, d’abord. La droite voudrait nous contraindre à choisir entre redressement économique et protection des plus faibles. Nous refusons ce chantage : la garantie de l’égalité des chances et des droits, le rétablissement de l’équité fiscale, la restauration de nos services publics, seul bien de ceux qui n’en ont pas, sont indissociables du redressement économique de notre pays. La stabilité financière et monétaire ne se construira pas sur l’instabilité sociale. Bien sûr il faut réduire la dette et cela suppose des efforts, et même des sacrifices, considérables. Mais ces efforts, ces sacrifices, devront être d’abord demandés à ceux qui ont été, ces dernières années, outrageusement favorisés. Et ils devront s’accompagner de mesures, comme l’encadrement des loyers ou l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, qui changeront la vie quotidienne des plus fragiles et des classes moyennes. La droite propose l’équilibre par l’austérité, et l’austérité par l’iniquité. La gauche propose le redressement par la croissance, et la croissance par la justice. Lire la suite →